jardin japonais

Comment créer un jardin japonais ou un jardin zen ?

Au Japon, la conception de tels jardins est considérée comme un art pour entrer en communication spirituelle avec les dieux. Ils font en effet la place belle à l’eau, aux pierres, mais aussi aux plantes. Un endroit harmonieux où les dieux seraient censés se reposer…

Jardin japonais et jardin zen : quelle différences ?

Le jardin zen est en fait la finalité du jardin japonais. Un endroit où règne une telle sérénité que l’on a l’impression d’être en osmose complète avec la nature et les éléments. Pour la plupart d’entre nous, un jardin zen est un endroit mêlant pierres, fontaine et statues décoratives. Faciles à mettre en œuvre, ils peuvent même trouver leur place comme petit jardin de balcon.

On peut même les retrouver à l’intérieur, reproduits en miniature avec des succulentes, des cailloux de marbre et du sable. Pour l’heure, avant d’atteindre la sérénité absolue, penchons-nous sur les jardins japonais. Comment se composent-ils ? Vous allez voir qu’il est possible de voyager à moindre frais, dans son jardin.

Jardin japonais : la mise en place

L’idée du jardin japonais, est de reproduire chez soi l’impression de quiétude qui se dégage de la nature. Que vous ayez un grand ou un petit espace, peu importe, vous pouvez même scinder votre jardin pour faire plusieurs types de jardin. Dans un jardin japonais, on mise sur l’effet de trompe-l’œil. Il faut ainsi figurer les éléments principaux de la nature comme l’eau, les montagnes, la nature verte.

plan jardin japonais

Au premier plan, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il faut penser à mettre les éléments les plus gros. Dans ce cadre, on peut disposer de grosses pierres ou mieux encore des rochers, si cela est possible. Les plantes, derrière dessinent comme un rideau et se découpent sur la couleur minérale. Pour mettre à l’honneur l’idée aquatique, on peut installer un bassin entouré de plantes savamment choisies. On peut également établir un emplacement garni de sable fin que l’on ratisse régulièrement.

Les symboles, le visuel du jardin japonais

Si vous avez un abri de jardin, vous pouvez imiter le style des temples, en refaisant une toiture en chaume ou faire une toiture végétalisée. Créer des fenêtres rondes avec de fines baguettes en bois teint peut également faire illusion. Enfin, tout ce qui a trait au Japon trouve sa place dans un jardin de ce type.

Des lanternes en bois à l’entrée du cabanon, ou disséminées sur les rochers sont autant de rappels de ce lieu propice à la détente. Une fontaine miniature peut être installée, en circuit fermé, avec des éléments en bambou. Ce bois peut se retrouver dans les carillons qui s’entrechoquent doucement au moindre signe de vent.

Dans un jardin bénéficiant d’un peu plus d’espace, même sans eau, vous pouvez mettre ou construire un pont en bois. Peint en rouge vif ou patiné par les années, au choix, il peut servir de rupture entre deux endroits. Le pont est un des symboles du jardin japonais car avec sa forme, il représente l’esprit du lieu. Ainsi, quand vous cherchez comment créer la sérénité avec vos créations végétales, pensez à ces deux adjectifs : asymétrique et courbe.

Asymétrique, car la nature pousse selon un schéma qui lui est propre. On est donc loin d’un jardin à la française. Courbe, pour le symbolisme de la rotondité, de la douceur, à distinguer des formes carrées ou rectangles avec des bords trop agressifs. Une idée de la vie, proche de la nature qui peut séduire…

Comment créer un jardin japonais ou un jardin zen ?
4 (80%) 1 vote
Laisser un commentaire