mulching

Mulching : qu’est-ce que c’est ?

C’est un mot que l’on commence à entendre de plus en plus souvent, quand on parle des jardins et de leur entretien : mulching. Ce mot anglais qui signifie littéralement « paillage » représente un geste écologique qui va faciliter la tonte de votre pelouse. Si nous avons piqué votre curiosité, nous vous en disons plus sur le mulching.

En quoi consiste le mulching ?

Les tondeuses à gazon récentes présentent de plus en plus cette fonction ; qui offre de nombreux avantages. Quand on tond sa pelouse de façon classique, l’herbe est coupée à la hauteur voulue grâce à un système de lames. L’herbe coupée, selon que la tondeuse est pourvue d’un bac récupérateur ou non, est soit maintenue dans ce panier soit éjectée.

Quand l’herbe est récoltée dans un bac, il appartient au jardinier de le vider régulièrement. En fonction du périmètre à tondre, cet acte peut-être répété une bonne dizaine de fois, si ce n’est plus. Il faut ensuite aller porter le produit de la tonte en déchèterie ou le mettre sur un tas de compost. Sans bac, il faut ratisser l’herbe après la tonte et éliminer les résidus d’herbe, également.

Avec le mulching, tout cela est terminé ! L’herbe est plus que coupée, elle est broyée en fines particules grâce à une lame spéciale qui comprend trois hauteurs de coupe. Cette dernière est élaborée de telle façon qu’elle produit un effet cyclonique qui coupe dans un premier temps l’herbe, la propulse dans l’air sous la tondeuse où elle recoupée deux autres fois. Les minuscules brins d’herbe qui sont ensuite évacués, peuvent rester sur le gazon. Les robots tondeuses sont typiquement le genre de machines qui utilisent cette technique de mulching.

Quels sont les avantages du mulching ?

Gain de temps

Dans un premier temps, ce système de coupe permet à l’utilisateur de dépenser moins d’énergie à ramasser l’herbe. Coupée de façon traditionnelle et non ramassée, l’herbe tondue étoufferait celle qui se trouve en dessous. Il est donc indispensable de le faire à chaque fois. Difficile quand on a peu de temps, dans un week-end, que l’on habite loin d’un endroit de dépôt et qu’on n’a pas le temps ou l’envie de faire son compost.

De plus, l’herbe qui sent si bon, quand elle est fraîchement coupée dégage une odeur très désagréable quand elle se décompose. Ces gestes répétitifs (il faut, du printemps jusqu’à septembre ou octobre, tondre toutes les semaines) peuvent donc être évités. Bonus, et non des moindres, non seulement le jardinier gagne en temps, mais l’herbe finement pulvérisée va enrichir la pelouse non coupée comme un engrais. Résultat : un gazon plus beau, car nourri.

D’autres atouts

Une tondeuse avec l’option mulching est un peu plus chère à l’achat, même si les prix se démocratisent de plus en plus. Mais c’est un achat vite rentabilisé, tant il permet à l’utilisateur de moins se fatiguer et à embellir son écrin de verdure. Même si cela n’est pas son utilisation première, la tondeuse mulching peut également, à l’automne, servir à broyer les feuilles mortes, tombées sur la pelouse.

Là encore, il est essentiel de les ramasser pour permettre à l’herbe de respirer. En déchiquetant les feuilles, ce travail fastidieux n’est plus à réaliser. Les feuilles mortes que beaucoup de jardiniers gardent pour mettre au pied des plantations, vont, elles aussi enrichir et fertiliser la terre et la pelouse ! Sachez qu’il existe aussi bien des tondeuses électriques ou thermiques proposant l’option mulching

Le mulching ne présente que des avantages au jardin. Finie la corvée du ramassage de l’herbe et des feuilles mortes. Moins de fatigue et une pelouse plus belle, il est difficile de lui trouver des défauts !

Notez notre article
Laisser un commentaire