planter tomates

Planter des tomates : comment s’y prendre ?

Quand on souhaite s’initier à la culture en potager, on commence souvent par les tomates. Aussi bien à l’aise en pleine terre qu’en pot, il suffit quelquefois d’un emplacement sur un balcon pour pouvoir faire sa récolte de tomates juteuses. Pourtant, pour réussir la culture des tomates, quelques gestes simples sont à adopter.

Quelques conseils avant de planter les tomates

En fonction de l’endroit où vous vivez, le moment de la plantation peut un peu varier. Ainsi, pour les personnes résidant dans le sud, il est tout à fait possible de commencer les plantations dès avril alors que les nordistes devront attendre encore un mois. Quand vous achetez vos plants, prenez le temps de bien les regarder. Pour être certains d’avoir pris des plants vigoureux, la tige doit avoir une circonférence épaisse, comptez environ 5mm, au minimum.

Enfin, il faut trouver un endroit bien ensoleillé, à l’abri du vent. La terre doit être préparée au préalable. Elle doit être riche pour permettre aux jeunes plants de pousser dans les meilleures conditions. Affiner la terre le plus possible. Creusez les trous qui serviront à mettre les plants et ajoutez-y un peu de terreau ou un mélange terreau compost.

Pour information, si vous avez un morceau de terrain en jachère où poussent les orties, réjouissez-vous ! En hachant quelques feuilles que vous mélangerez avec la terre enrichie, les tomates trouveront là des nutriments essentiels à leur pousse. Quand cette préparation est réalisée, recouvrez de terre et indiquez l’emplacement avec une étiquette ou un simple bâton.

Plantation et pousse : la marche à suivre avant la récolte !

pied de tomatesNe vous contentez pas de planter vos pieds de tomates, à la va-vite. Quand vous regardez la tige, celle-ci est constituée de petits poils blancs. Chaque poil qui sera en contact avec la terre peut potentiellement se transformer en racine. L’intérêt ici est de prémunir la plantation contre le vent. Ce dernier est l’ennemi de la tomate.

Attention cependant, les racines des tomates s’étendent en parallèle du sol et pas réellement en profondeur. Cela a deux conséquences : les tomates sont donc fragilisées par le vent, comme nous l’avons vu, mais il est surtout important, une fois mises en place que l’on ne « gratte » pas la terre avec un outil. Vous risqueriez d’abîmer les racines qui sont en surface. Il faut ensuite, impérativement mettre un tuteur. Les tomates doivent poussent en hauteur, car en restant au niveau du sol, elles sont plus à même d’être à la merci de champignons ou du mildiou.

Attachez solidement au tuteur. Prévoyez un bâton solide et assez haut. Arrosez abondamment lors du plantage, mais aussi régulièrement, par la suite. C’est le mélange de chaleur est d’humidité qui fait pousser les tomates. Si vous avez la possibilité de les mettre sous serre ou d’en confectionner une de fortune, n’hésitez pas à le faire.

Pour éviter la corvée de désherbage, vous pouvez pailler le pied des tomates. La paille va maintenir une bonne hydrométrie du sol, dans un deuxième temps. Toutes les deux semaines, vous pouvez appliquer du purin végétal. Ce produit, acheté en pulvérisateur, va fortifier les tomates, qui vont pousser rapidement.

Ceux qui connaissent le goût des tomates de jardin, seront unanimes : Une fois goûtées, il est difficile de revenir aux tomates des grandes surfaces. Peu onéreuses à l’achat et véritable atout santé, les tomates se cultivent facilement, sans véritable connaissance préalable. Sachez que des enseignes commercialisent maintenant de petits potagers d’intérieur, pour ceux qui n’ont ni jardin, ni balcon. Plus d’excuses donc pour se mettre à la culture de vos propres légumes bio !

Notez notre article
Laisser un commentaire