pommes terre

Planter des pommes de terre : quand et comment ?

Les pommes de terre sont souvent un des premiers choix des jardiniers débutants car ils savent qu’elles sont faciles à cultiver. En outre, beaucoup de personnes apprécient de manger le produit de leurs récoltes. La pomme de terre est un des légumes préférés des français, car elle peut se décliner en de nombreuses recettes et préparations. Si vous voulez tenter l’aventure de la plantation de pommes de terre, nous vous disons quand et comment procéder…

Quand planter les pommes de terre ?

Avant de se poser cette question, vous devez vous interroger également sur le type de pomme de terre que vous souhaitez récolter. Et cette réponse va être déterminée par l’usage culinaire que vous allez lui réserver. On peut trouver des pommes de terre à chair ferme (parfaites pour les salades ou la cuisson à la vapeur), tendre (pour les gratins ou les frites), des variétés précoces que l’on plante au début du printemps…

Une fois votre choix fait, passez à la plantation. Pour un résultat optimal, mieux vaut prendre des plants en phase de germination. Cela vous permettra de récolter 15 jours plus tôt. Pour ce faire deux options : Les faire pousser chez vous ou les acheter telles quels. La plantation en pleine terre se fait en mars ou en avril. Le plus gros risque, pour les pommes de terre en devenir, est de subir les gelées ! Vous devez au préalable avoir préparé votre sol, pendant la période hivernale.

Comment planter les pommes de terre ?

pdtLa terre doit être bien retournée, bien décompactée. Elle doit avoir reçu un engrais ou un apport spécifique de style corne broyée pour permettre une bonne prise des semis. Mieux vaut choisir un endroit dans votre jardin qui soit au soleil. Tracez des sillons qui feront jusqu’à 15 cm de profondeur. Le germe du plant apparait sur le haut quand vous le plantez. L’espace entre deux plants est environ de 30 cm.

Recouvrez les plants de terre en créant une petite butte, mais pas sur toute la hauteur. Attendez une quinzaine de jours pour recouvrir en entier les plants. Il n’est pas conseillé de tasser la terre. Savez-vous pourquoi on protège ainsi les pommes de terre ? Dans un premier temps pour permettre à l’eau de pluie d’être bénéfique au plant, sans pourtant le noyer. Dans un second temps, cela le protège d’une toxine qui pourrait détruire vos futures pommes de terre : La solanine. Comme son nom l’indique, cette toxine se développe quand le plant est exposé à la lumière.

Petite astuce de jardinier : Pour éviter à vos pommes de terre de subir l’attaque des doryphores et autres prédateurs, vous pouvez coupler leur pousse à celle de plants d’ail ou encore de fleurs de type cosmos. Quand il sera l’heure de récolter, après la floraison, prenez soin de ne pas endommager les racines ou tubercules du légume.

A la vapeur, en frites, au four, les façons de cuisiner les pommes de terre sont multiples et leur goût semble bien meilleur quand elles sont le fruit de son propre potager. Faciles à planter et à récolter, elles permettent d’occuper les sols. En outre, quelques rangs permettent de pourvoir facilement aux besoins d’une famille…

Notez notre article
Laisser un commentaire