faire potager permaculture

Comment faire un jardin en permaculture ?

Scandales alimentaires, volonté de mieux manger et de faire des économies, mais aussi envie de retrouver un peu plus de solidarité. Si vous vous demandez ce que toutes ces choses ont en commun, c’est ici que vous trouverez la réponse. Bienvenue dans l’univers de la permaculture !

Qu’est-ce que la permaculture ?

La permaculture existe depuis plus de 60 ans, mais elle est souvent peu exploitée. Elle reprend l’idée, en substance, que la terre peut nous permettre de vivre quasiment en autosuffisance, si nous lui laissons un peu de temps et si nous savons l’utiliser intelligemment. Si au départ, la permaculture ne permettait pas de produire en quantité, mais de plutôt miser sur la qualité des produits, on se rend compte qu’il est maintenant possible d’avoir les deux. Quitte à partager les produits de sa récolte avec sa famille, ses amis ou ses voisins.

Les fondamentaux de la permaculture sont les suivants : On doit prendre soin du sol et celui-ci ne doit pas rester sans plantation. En permaculture, on dit adieu au potager tenu au cordeau, on accepte la pousse comme elle vient, comme dans un jardin sauvage. La raison est simple : la nature a horreur du vide et ensuite, certains légumes, arbres fruitiers ou fleurs poussent mieux, ensemble…La permaculture fonctionne en circuit fermé.

Cela signifie que l’on se contente de ce que l’on récolte, on utilise ce que l’on a sous la main pour trouver des solutions (le but étant donc de faire des économies) et tout ce qui n’est pas utilisé doit être composté. Ainsi, on assiste à un cercle vertueux : Le compost venant des déchets du sol, retourne nourrir le sol.

jardin permaculture

Comment mettre en place un jardin en permaculture ?

Le jardin en permaculture demande une réflexion préalable. Non pour que votre potager soit joli, mais pour qu’il soit pratique et fonctionnel pour ce qui va pousser dedans. Ainsi, la place la plus ensoleillée doit par exemple être réservée aux plants de tomates qui ont besoin de chaleur pour bien pousser. Pour réussir un jardin en permaculture, on cherche les meilleures conditions de pousse des légumes, des fleurs et des fruits. Quand on essaie pour la première fois, il est possible de se tromper. Vous le saurez rapidement. Quand les légumes ou autres sont à l’endroit adéquat, ils poussent !

Les principes de base

livre de permacultureNe vous contentez pas de planter une seule sorte de salade, par exemple, mais mélangez-les. Apprenez, lors de la pousse, quels plants sont les plus à l’aise et ceux qui semblent avoir plus de difficultés. Il est tout à fait possible de déplanter, de repositionner, de voir l’évolution. En vous renseignant dans des ouvrages de jardinage ou sur le net, vous trouverez facilement des fleurs qui peuvent non seulement cohabiter mais aider les légumes à pousser. La permaculture doit être vue comme un tableau sauvage et intuitif qui laisse faire la nature.

Il est très important de pailler le sol, une fois les plants semés. Le paillage se fait avec tout ce qui est disponible dans le jardin, pas la peine d’acheter quoi que ce soit. Ainsi, paille, écorces de bois tombées après le sciage des bûches, feuilles mortes, mais aussi les restes de la tonte de la pelouse sont utilisables. Le sol couvert va non seulement garder une certaine chaleur, propice à la pousse, mais maintenir le niveau d’hydrométrie, quand vous aurez arrosé ou quand il pleuvra.N’hésitez pas à faire une couche épaisse. Cela fera apparaitre également les lombrics, qui vont aérer naturellement la terre et sont des alliés précieux au jardin.

On proscrit tout produit chimique

Le jardin en permaculture est une expérience vivante, où se mêlent joyeusement les espèces. Non seulement, cela sera beau, visuellement, mais dans une certaine mesure, ils se protègeront les uns les autres, contre les attaques de parasites. Il est évident qu’en permaculture, l’utilisation de produits chimiques est in-envisageable. Toutefois, il est possible de faire usage de produits naturels, en fabriquant son purin d’ortie ou en pulvérisant du soufre. Ainsi, vous protégerez les légumes et les arbustes des champignons qui peuvent les attaquer.

Le but, ici est de trouver des solutions in situ, comme le ferait la nature, elle-même. Ne vous désolez pas des pertes. Dans un premier temps, vous devez vous interroger le sur lieu de plantation, mais si vous avez tenté plusieurs endroits, et que tel ou tel légume ne prend pas, c’est que cela doit se passer comme ça. La permaculture est une façon d’envisager le jardin et le potager autrement. En tirant des leçons de la nature, en la laissant œuvrer, on est souvent récompensés. Vous serez très fiers de vos premières récoltes !

Comment faire un jardin en permaculture ?
5 (100%) 1 vote
Laisser un commentaire